Ouverture des frontières : quels voyageurs sont autorisés à venir en Europe ?

Cette page est mise à jour en fonction des nouveaux communiqués de l'Union Européenne

Dernière Mise à Jour : le 3 août 2020

Après plus de 3 mois de fermeture partielle ou totale, les pays européens rouvrent très progressivement leurs frontières intérieures. Mais quid des frontières extérieures ? Vous êtes de nombreux ressortissants de pays tiers à vous interroger sur vos possibilités de voyager de nouveau vers la zone UE.

Cette zone comprend les États membres de l’UE, ainsi que les quatre États associés à l’espace Schengen: l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

Bien qu'ayant quitté l'UE, le Royaume-Uni est considéré comme un pays membre jusqu'à la fin de la période de transition le 31 décembre.

Des étudiants étrangers inquiets pour leurs projets aux familles séparées, en passant par les modalités d’accueil des centres de demande de visa et la liste des pays tiers dont les ressortissants sont autorisés à venir dans l’espace Schengen…On répond à toutes vos questions sur la réouverture des frontières extérieures européennes.

pays-espace-schengen

Quels sont les pays non européens dont les ressortissants sont autorisés à venir en Europe ?

Pour rappel : à la fin du mois de juin et sur la base des critères épidémiologiques et des conditions figurant dans la recommandation du Conseil européen, les pays membres de l’Union européenne se sont mis d’accord sur la levée progressive de la restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l’UE.

Dès le 30 juin, une liste de 14 pays tiers (+1 sous condition de réciprocité) dont les ressortissants étaient de nouveau autorisés à venir en Europe à partir du 1er juillet a été publiée.

Il a également été annoncé que cette liste serait révisée (élargie ou réduite) toutes les 2 semaines en fonction de l’évolution de la situation sanitaire à l’intérieur et à l’extérieur de la zone UE+.

C’est ainsi que le 16 juillet, une nouvelle version de cette liste (réduite de deux pays) a été publiée.

Deux semaines plus tard, le 30 juillet, une nouvelle liste des pays hors UE dont les ressortissants sont autorisés à venir en Europe a été établie par le Conseil de l’Union européenne. Il s’agit de la dernière liste à prendre en considération.

Ils sont désormais au nombre de 11 (+ 1) et sont les suivants :

  • Australie
  • Canada
  • Corée du Sud
  • Géorgie
  • Japon
  • Maroc
  • Nouvelle-Zélande
  • Rwanda
  • Thaïlande
  • Tunisie
  • Uruguay

+ La Chine : à condition qu’elle respecte le principe de réciprocité. C'est-à-dire qu’elle s’engage en retour à accueillir sur son sol les voyageurs venant de l’Europe. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant.

Sont aussi admis les voyageurs en provenance d’Andorre, de Monaco, du Vatican et de Saint-Marin.

Cela signifie que les ressortissants et les résidents des pays figurant dans la liste ci-dessus sont autorisés à venir en Europe au moins jusqu’au 14 août, date à laquelle la prochaine mise à jour sera communiquée par le Conseil de l’Union européenne.

IMPORTANT

  • L’interdiction de voyager vers l’Europe ne concerne pas les citoyens de l’Union européenne et leur famille ni les ressortissants de pays tiers qui sont résidents de longue durée dans un pays de l’UE ou de l’espace Schengen ou qui sont titulaires d’un visa national de longue durée, ainsi que les membres de leur famille.
  • Ne sont pas concernées non plus certaines catégories de voyageurs : les diplomates, le personnel des organisations internationales, les travailleurs humanitaires, les professionnels de la santé, les chercheurs dans le domaine de la santé et les professionnels de la prise en charge des personnes âgées, les travailleurs saisonniers, les étudiants de pays hors UE commençant ou poursuivant leurs études dans l’UE durant l’année universitaire 2020/21, les personnes qui ont un motif familial impérieux, les personnes ayant besoin d’une protection internationale, etc.
  • En l’état actuel, chaque pays européen reste libre de gérer ses frontières et peut donc décider individuellement de ne pas les ouvrir à tous les Etats tiers figurant dans la liste et/ou des conditions d’entrée sur leur territoire (mise en quatorzaine, tests de dépistage obligatoires…). Le Conseil a néanmoins recommandé aux pays membres de procéder de manière coordonnée à la levée de la restriction temporaire de voyages non-essentiels vers l’Europe.

Quand et comment vont rouvrir les centres de demandes de visa Schengen ?

Fermés depuis le mois de mars en raison de la crise sanitaire mondiale, de nombreux centres de demande de visa Schengen et de services consulaires à travers le monde rouvrent graduellement leurs portes.

Les États membres européens reprennent la délivrance de visas à l’étranger de manière plus ou moins coordonnée.

Ainsi, le consulat général de France à Rabat reçoit les demandes depuis le 29 juin alors que certains services de demande de visa pour la Suède (au Maroc, en Thaïlande ou encore aux Philippines) ont rouvert dès le 18 juin.

C’est pourquoi il est important de vous rapprocher du centre de visa (VFS Global, TLS Contact…)ou de l’ambassade/consulat le plus proche de chez vous pour connaître les dates de réouverture ainsi que leurs conditions d’accueil puisqu’elles varient en fonction du pays de destination et de provenance.

À SAVOIR : nombreux sont les centres qui, en plus des gestes barrières et de la distanciation sociale, peuvent imposer le port du masque obligatoire, une désinfection systématique des mains, un nombre limité de personnes dans les locaux (voire l’interdiction d’être accompagné lors du rendez-vous) ou encore la prise de température avant d’être autorisé ou non à entrer dans le centre.

Comment va être traitée ma demande de visa Schengen ?

Si les démarches pour faire une demande de visa Schengen ne changent pas, en revanche la plupart des centres traitent en priorité certains types de requêtes afin de désembouteiller les dossiers restés en suspens depuis le début de la crise sanitaire.

Sont généralement traitées en priorité les demandes de visa (long ou court séjour) pour les motifs suivants :

  • professionnel,étudesfamiliaux (dont le regroupement familial/OFFI)
  • installation en France ou dans un pays Schengen pour les conjoints de ressortissants français ou d’un pays Schengen
  • les visas de retour en France pour les titulaires d’un titre de séjour ou VLS-TS expirés après le 15 juin 2020 et qui, par conséquent, n’ont pas bénéficié de la prolongation exceptionnelle de leur titre de séjour prévue par l’ordonnance du ordonnance datant du 22 avril.

CONSEIL : contactez le centre de demande de visa ou les services consulaires du pays où vous souhaitez vous rendre afin de connaître sa politique actuelle de traitement des dossiers de demande de visa.

Puis-je me rendre dans d’autres pays européens pendant mon séjour dans l’espace Schengen et sous quelles conditions ?

Véritable sésame pour voyager en Europe, le visa Schengen permet généralement à son titulaire de se rendre dans les 26 pays de cette zone, fondée sur le principe de libre circulation. Seulement voilà, la crise sanitaire mondiale a quelque peu changé la donne lorsque nombre d’Etats Schengen ont décidé, dès le mois de mars, de fermer, en partie ou en totalité, leurs frontières intérieures.

Depuis le mois de juin, elles rouvrent progressivement et les déplacements d’un pays à l’autre sont désormais possibles mais sous certaines conditions.

Pour aider les voyageurs à préparer leur séjour en ces circonstances inhabituelles, la Commission européenne a mis en ligne un site Re-Open EU

Il permet de connaître les modalités d’entrée et de circulation mises en place dans chaque pays : formulaire à remplir avant le départ, test de dépistage, mise en quatorzaine à l’arrivée… Très détaillé ce site permet aussi de s’informer sur les conditions de vie quotidienne de chaque Etat : ouverture ou non des restaurants, des musées et autres lieux touristiques, obligation de porter un masque dans les transports ou autres lieux publics…

Le saviez-vous ?

Si vous avez l’intention de prendre l’avion, il vous sera très probablement demandé de porter un masque dans l’aéroport et pendant toute la durée du vol. Sachez que certaines compagnies, notamment Air France, imposent de porter un masque chirurgical, c'est-à-dire jetable/à usage unique et interdisent le port du masque en tissu ou lavable à bord de leurs avions.

Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne avec laquelle vous allez voyager.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :