Combien de temps pour obtenir le visa Schengen et quelle est sa durée de validité ?

Si vous faites partie des ressortissants ayant besoin d’un visa court séjour pour entrer dans l'espace Schengen, vous allez rapidement réaliser que les questions que vous vous posez commencent souvent par : « combien de temps… » ! Eh oui, de sa demande à son obtention, en passant par sa durée de validité, le visa Schengen nécessite une certaine organisation, liée à des délais. Pas de panique ! Nous sommes là pour vous aider à maîtriser le calendrier et respecter le bon timing.

Quels délais prévoir pour une demande de visa Schengen ?

« Ne renoncez jamais à un rêve juste à cause du temps qu’il faudra pour l’accomplir ». Cette sagesse énoncée par Earl Nightingale s’applique également et parfaitement à tout demandeur de visa Schengen. Par conséquent, respectez les délais demandés et faites preuve de patience pour espérer voir vos efforts récompensés.

Quand faut-il déposer sa demande de visa ?

Avant de déposer votre demande de visa Schengen, prévoyez déjà du temps pour : récupérer le formulaire de demande de visa, le remplir correctement, rassembler et photocopier les pièces justificatives valides à joindre au dossier, prendre un rendez-vous avec les services consulaires… N’oubliez pas que certaines pièces justificatives et obligatoires demandent une organisation en amont : obtenir l’attestation de réservation d’un billet aller-retour, le justificatif d’hébergement (surtout s’il s’agit d’une attestation d’accueil chez un proche) ou encore la traduction de certains documents par un traducteur assermenté…
Il est conseillé de déposer sa demande 6 semaines avant la date de départ prévue. Sachez que depuis la mise en application du nouveau code des visas (le 2 février 2020), il est désormais possible de déposer sa demande de visa Schengen, au plus tôt, 3 mois à 6 mois avant la date prévue du voyage et 15 jours calendaires au plus tard avant le voyage envisagé dans l’espace Schengen.
Les gens de mer dans l’exercice de leurs fonctions peuvent présenter une demande d’admission 9 mois avant leur arrivée dans l’un des ports Schengen.

Combien de temps faut-il attendre avant d’avoir une réponse ?

Après avoir déposé votre dossier de demande lors du rendez-vous avec les services consulaires, vous n’avez qu’une hâte : connaître leur réponse.
Le délai d’attente dépend des services consulaires de chaque pays Schengen. Si le délai d’examen d’un dossier ne prend, généralement, pas plus de 72 heures, il faut prévoir d’attendre, en moyenne, 10 à 15 jours avant d’obtenir une réponse.
Ce délai peut être plus long si vous faites votre demande lors d’une période de forte affluence (l’été ou vacances scolaires). Certains dossiers et situations peuvent également exiger un examen plus approfondi et le délai peut alors être d’1 à 2 mois, notamment pour des demandes de visa long séjour.

Comprendre la durée de validité d’un visa Schengen

Certains termes et calculs de dates peuvent prêter à confusion lorsqu’on fait, notamment pour la première fois, une demande de visa Schengen. Décryptage.

Différence entre la durée du séjour et la durée de validité d’un visa

Il ne faut pas confondre ces deux données qui sont indiquées sur la vignette d’un visa Schengen. La durée de séjour indique le nombre de jours pendant lesquels vous êtes autorisé à séjourner dans l’espace Schengen (dans le respect justement de la durée d’utilisation de votre visa). La durée de séjour ne peut pas dépasser 90 jours pour toute période de 180 jours.
Quant à la durée de validité d’un visa, elle indique la période de validité d’utilisation de votre visa. Pour connaître cette période de validité, il suffit de regarder sur la vignette du visa. Elle se présente de la manière suivante :
Du : la date à partir de laquelle vous êtes autorisé à entrer dans l’espace Schengen
Au : la date à laquelle vous devez sortir de l’espace Schengen.
Ces deux dates délimitent donc la période de validité d’utilisation de votre visa.
Par exemple, il est inscrit sur une vignette de visa :

  • Du : 01-09-20
  • Au : 21-09-20
  • Durée du séjour : 5 jours

Cela signifie que la personne titulaire de ce visa est autorisée à séjourner 5 jours dans l’espace Schengen entre le 1er septembre 2020 et le 21 septembre 2020.

A savoir : généralement, la durée de validité se calcule selon la formule : date d'entrée prévue (dans cet exemple, le 01-09-20) + durée de séjour (5 jours dans l'exemple : la date d'entrée est comptée comme premier jour du séjour) + «délai de grâce» de 15 jours.
Le « délai de grâce » ou de « franchise » offre ainsi au titulaire du visa un peu plus de flexibilité lors de son voyage. Notamment pour que vous puissiez décaler vos dates, même à court terme, si vous en avez besoin.

Durée de validité de visa en fonction du type de visa et du nombre d’entrées

Un visa Schengen de court séjour (type C) peut être livré pour plusieurs types d’entrées. Ce critère peut définir la durée de validité du visa.

  • un visa à entrée unique ("1" sur la vignette) : il autorise son titulaire à entrer une seule fois dans l’espace Schengen et pour une certaine période. Une fois l’espace Schengen quitté, la validité du visa expire. Et ce même si la durée autorisée à rester dans la zone n’est pas encore terminée.
  • un visa à double-entrée ("2" sur la vignette) : il autorise son détenteur à entrer deux fois dans l’espace Schengen pendant la période de validité de son visa. Il est donc possible de sortir de la zone Schengen et d’y entrer à nouveau pendant cette période. Après la seconde sortie, votre visa expire.
  • un visa à entrées multiples ("MULT" sur la vignette) : ce visa multi-entrées permet à son titulaire d’entrer et de sortir un nombre illimité de fois de l’espace Schengen. Cette autorisation est toujours valable pour un maximum de 90 jours pour toute période de 180 jours.
    Il est possible d’obtenir un visa Schengen de type C MULT d’une durée de validité de 6 mois à 5 ans maximum. Cette demande est notamment accordée à ceux qui se rendent fréquemment dans l’espace Schengen, qui ont des antécédents positifs en matière de visas, qui ont une bonne situation économique dans leur pays d’origine et qui ont l’intention réelle de quitter le territoire des Etats membres avant l’expiration de leur visa.
    Mais la règle reste toujours la même : ne pas dépasser 90 jours sur le territoire Schengen pour toute période de 180 jours.