Quelles sont les conditions pour entrer et circuler dans l’espace Schengen ?

Les accords de Schengen permettent aux personnes de circuler librement au sein des 26 Etats qui constituent l’Espace Schengen.
Il s’agit de la plus grande zone du monde dans laquelle on peut voyager librement, sans contrôle aux frontières (entre 2 pays membres de l’espace Schengen) et avec une frontière extérieure commune (entre 1 pays Schengen et un pays non-membre de l’espace Schengen).
Mais attention ! Il faut évidemment respecter certaines conditions pour entrer et se déplacer dans cet espace.

Si vous faites partie des ressortissants soumis à l’obligation de visa ou si la durée de votre séjour l’exige, vous devez faire la demande de visa Schengen auprès de l’ambassade/consulat du pays où vous souhaitez vous rendre ou d’un organisme de visas.

Vous déposerez votre dossier lors d’un rendez-vous avec les services compétents qui transmettront votre demande.
Prévoir un délai (selon les pays et la période de l’année) de 3 jours à 1 mois avant d’obtenir une réponse.

Quelles sont les conditions d’entrée dans l’espace Schengen ?

Les conditions d’entrée de la Zone Schengen diffèrent selon les nationalités :

Si vous êtes citoyen d’un pays Schengen

Vous pouvez franchir les frontières extérieures de l’espace Schengen sur simple présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

Si vous n’êtes pas citoyen d’un pays Schengen

Il existe 2 cas de figures :

  • pour certains ressortissants issus d’un grand nombre de pays, un visa Schengen est obligatoire pour entrer dans l’espace Schengen. Consultez la liste de ces pays. Lors de votre arrivée dans le pays Schengen, vous devez pouvoir présenter à toute demande de la police des frontières : votre passeport avec le visa Schengen + les justificatifs relatifs au motif de votre séjour dans la zone Schengen, à vos moyens de subsistance pendant votre séjour et à vos moyens pour rentrer dans votre pays d’origine. -
  • actuellement, les citoyens de 61 pays non-membres Schengen peuvent entrer dans l’espace Schengen sans visa Schengen à condition que leur séjour ne dépasse pas 90 jours pour toute période de 180 jours.
    Lors du contrôle à l’entrée par la Police aux frontières (PAF), ils doivent remplir toutes les conditions exigées : un passeport valide, présentation des justificatifs des raisons de leur voyage et de leurs revenus financiers. Ils ne doivent pas faire l’objet d’un signalement aux fins de non-admission dans le Système d’Information Schengen (SIS).
    Attention ! A partir de 2021, ces ressortissants devront impérativement remplir un formulaire en ligne du système ETIAS (European Travel Information and Authorization System). Ce contrôle de sécurité analyse les données de chaque candidat et détermine s’il est autorisé ou non à entrer dans l’un des pays de l’espace Schengen. 

Si vous êtes détenteur d’une carte de séjour délivré par un pays Schengen

Vous pouvez entrer et transiter sur le territoire des Etats Schengen pour rejoindre le pays qui vous a délivré votre titre de séjour. Vous devrez alors présenter votre passeport en cours de validité et votre titre de séjour.